Pourquoi les intolérances alimentaires sont-elles la cause d’une prise de poids ?

2013 Juil 18 per Viveo

Allergies alimentaires et prise de poids rapide

Les intolérances alimentaires

Les intolérances alimentaires

N’allons pas penser que notre intestin est un organe anodin.
Régime sans gluten, sans oeuf, sans lactose… Les intolérances alimentaires seraient responsables de nombreuses pathologies n’ayant aucune relation directe avec nos problèmes intestinaux : envies d’aliments sucrés, surpoids, stress, déprime, insomnie, migraines, psoriasis, etc.. Que se cache-t-il derrière cette maladie?
Découvrez le lien entre l’intolérance alimentaire et la prise de poids pour éviter les kilos en trop!

Comment reconnaitre une allergie alimentaire de l’intolérance?

Avant toute chose, il est important de distinguer l’allergie de l’intolérance alimentaire.
L’intolérance alimentaire est plutôt une sensibilité excessive (hypersensibilité) à un aliment, habituellement toléré par la plupart des gens.
En cas d’allergie, la manifestation est instantanée et extériorisée (conjonctivite, diarrhée, rhinorrhée), et parfois très intense (choc anaphylactique).
L’intolérance alimentaire se traduit par divers symptômes indésirables, qui apparaissent suite à l’ingestion répétée, quelle qu’en soit la fréquence, de l’aliment incriminé à des doses normalement supportées.

Minceur : Les kilos en trop en sont ils les conséquences ?

Prise de poids rapide

Prise de poids rapide

Le lien avec la prise de poids

Lorsque l’on est intolérant à certains aliments, notre corps essaye de les combattre car il les perçoit comme une substance étrangère.
Ceci provoque une augmentation substantielle du niveau de cortisol pour tenter de diminuer l’inflammation causée par cette réaction dans le corps.
Les aliments sont moins bien absorbés à cause de l’inflammation de l’intestin et l’organisme se met à stocker de la graisse pour se préserver. Sans parler du manque de tonus qui en résulte et des conséquences sur le cerveau qui nous amènent à nous tourner vers des aliments gras et sucrés.
Mais ce n’est pas tout : cette inflammation provoque de la rétention d’eau, en particulier au niveau de l’abdomen. En outre, les substances brûleuses de graisse ne fonctionnent plus parfaitement car le corps est en alerte.

Que faire?

Il va falloir examiner votre alimentation en commençant par voir si vous mangez souvent des aliments couramment inflammatoires : produits laitiers, gluten, légumineuses
Une fois que vous avez repéré l’aliment ou le groupe d’aliments problématiques, il n’y a pas d’autre solution que de faire un régime d’éviction alimentaire pendant quelques semaines au cours desquelles vous allez les supprimer totalement.
L’ennui, c’est que cela peut compromettre votre apport en vitamines ou minéraux. Il faut donc manger d’autres aliments qui fournissent les mêmes substances nutritives ou, dans certains cas, des suppléments. Par exemple, lorsqu’on enlève le lait de l’alimentation, on perd entre autres une source essentielle de vitamine D. On doit donc remplacer cet aliment par d’autres qui en sont riches, comme la sardine, le saumon en conserve, margarine, le jaune d’oeuf.

Si vous constatez que votre tour de taille diminue ou si vous vous sentez moins bouffi ou moins ballonné, alors vous êtes sur la bonne piste!
Si vous n’êtes pas capables d’éviter plusieurs aliments en même temps, éliminer en premier lieu ceux qui sont le plus probables de causer des problèmes : le gluten, les produits laitiers et le soja.
D’autre part, dans certains cas, lorsqu’on souffre d’intolérance alimentaire, on peut quand même manger un peu de l’aliment problématique sans avoir de malaises. C’est le cas de l’intolérance au lactose. Par contre, d’autres intolérances nécessitent d’exclure complètement l’aliment problématique, comme l’intolérance aux fèves de fava.

Sachez également qu’un simple test sanguin permet de détecter une intolérance alimentaire. Ce test permet directement de connaitre les aliments à éliminer.
Ce qu’il faut à garder à l’esprit, c’est que l’intolérance alimentaire apparait souvent suite à la consommation fréquente et sur le long terme d’un aliment problématique.
Elle n’est pas toujours acquise dès la naissance.
Donc adieu la fameuse phrase “ça n’est pas ça, j’en ai toujours mangé et ça ne m’a jamais rien fait ” Encore une fois, menez votre propre enquête.
Savoir ce que sont les intolérances alimentaires et les précautions à prendre en cas de besoin, c’est rassurant non? Par contre, si vous souffrez toujours de troubles digestifs malgré les changements, consultez un médecin ou un nutritionniste.

On constate donc que compter et brûler ses calories n’est pas toujours suffisant pour perdre du poids. Mangez les types d’aliments dont votre corps a besoin, évitez les intolérances alimentaires et buvez beaucoup d’eau! Si vous souhaitez connaitre en détails les indications à suivre pour perdre du poids lisez notre article spécial en cliquant ici.

Laisser une réponse